L’histoire de la MIAGE

L’histoire de la MIAGE

Le contexte de la création des maîtrises MIAGE

La MIAGE est née à la fin des années 1960, suite aux demandes des entreprises françaises de disposer de cadres ingénieurs universitaires hautement qualifiés, dans des domaines délaissés par les écoles traditionnelles, et notamment l’informatique de gestion. En 1969, le ministre de l’Éducation Nationale Edgar Faure met en place dans trois universités pilotes (Lille, Clermont-Ferrand, et Montpellier), la maîtrise MIAGE, diplôme de niveau Bac+4.
Le 10 Septembre 1970, les maîtrises MIAGE sont créées. Cela autorise la délivrance d’une maîtrise (bac +4) après un bac +2 validé. 1600h d’enseignement sont requises et plus de 3 mois de stage de fin d’études viennent compléter la formation. La filière est guidée par un conseil de perfectionnement impliquant des représentants universitaires et des professionnels. A cette époque, la MIAGE est pionnière de la professionnalisation à l’Université.

IUP à partir de 1992

La filière se transforme en Instituts Universitaires Professionnalisés MIAGE. Ces instituts délivrent respectivement un DEUG MIAGE, une LICENCE MIAGE, une MAÎTRISE MIAGE et enfin un titre d’Ingénieur-Maître MIAGE. Parallèlement sont crées des DESS MIAGE ou labellisés MIAGE.

Le modèle actuel depuis 2000

Depuis 2000 la filière MIAGE s’insère dans le schéma d’harmonisation universitaire européen LMD (Licence Master Doctorat). La filière délivre un diplôme de niveau bac +5 : Master Informatique (ou Sciences Economiques selon l’Université) mention MIAGE.

Un diplôme qui a évolué

Depuis leur création, les MIAGE se sont associées, en proposant des approches innovantes, à toutes les grandes orientations des formations universitaires.

Réseaux sociaux

Nos partenaires

Back to Top