Les BlockChains, entre complexité et méfiance du public

Les BlockChains, entre complexité et méfiance du public

Commentaires fermés sur Les BlockChains, entre complexité et méfiance du public

Pourquoi la technologie BlockChain n’est-elle pas encore grand public ?

Présentée comme la prochaine révolution numérique, la BlockChain est véritablement le buzzword de l’année 2017. Il ne se passe pas un jour, une semaine, sans que des dizaines d’articles soient publiés à ce sujet, sans qu’une entreprise ne lance un nouveau POC (Proof Of Concept) pour tester cette technologie.

Avant d’entrer dans le coeur du sujet, rappelons ce qu’est la BlockChain. La technologie BlockChain permet de stocker et de transmettre des informations de manière totalement transparente, sécurisée et sans tiers de confiance (Ex : Banque, Etat, Administration…). Apparentée à une gigantesque base de données, accessible, visible par tous et répliquée dans le monde entier en temps réel, cette technologie pourrait bien révolutionner de nombreux secteurs d’activités dans les prochaines années.

Néanmoins nous constatons que cette technologie, malgré l’engouement général depuis quelques mois, n’est pas adoptée par le grand public et reste encore cantonnée à quelques secteurs d’activités, notamment celui de la Finance. Pour bien comprendre les challenges à relever par cette technologie, nous vous proposons de découvrir plusieurs freins quant à son adoption massive.

1. Une technologie très récente

Rappelons que la BlockChain est la technologie qui supporte la monnaie virtuelle Bitcoin. Créée en 2009 par un certain Satoshi Nakamoto, il s’agit d’une technologie très récente, qui a moins de 10 ans d’existence.

Ethereum, une autre BlockChain qui permet de créer des Smart Contract*, quant à elle a été lancée le 30 juillet 2015, il y a tout juste 2 ans.

En d’autres termes, nous sommes encore aux balbutiements de la BlockChain. De plus, c’est une technologie qui peut paraitre complexe, abstraite et déconnectée du monde réelle, ralentissant forcément son usage auprès du grand public.

2. Un cadre juridique flou

C’est bien connu, la technologie évolue toujours plus vite que la réglementation. Néanmoins dans le cas précis de la BlockChain, nous touchons essentiellement un domaine régalien puisqu’il s’agit de monnaies et de transactions financières. Ainsi, un cadre juridique clair est nécessaire pour démocratiser cette technologie auprès des entreprises et favoriser une adoption massive par le public.

En France, bien que la loi Macron de 2016 offre un cadre d’expérimentation à la BlockChain pour le financement des PME, il existe un vide juridique quant aux autres usages potentiels de cette technologie. Notons qu’à l’échelle mondiale, les différents gouvernements légifèrent progressivement en faveur de la BlockChain. A titre d’exemple, le Japon a reconnu le Bitcoin comme moyen de paiement légal en avril dernier, ce qui devrait accélérer son utilisation au pays du soleil levant.

3. Une expérience utilisateur encore trop complexe

Se lancer dans la BlockChain peut se révéler être un véritable casse-tête pour les non-initiés. Prenons le cas où vous souhaitez acheter des crypto-monnaies, le Bitcoin par exemple. Vous devrez au préalable :

  • Créer un portefeuille capable d’accueillir vos monnaies,
  • Ouvrir un compte sur une plateforme d’échange
  • En acquérir via cette plateforme
  •  Enfin les transférer dans votre portefeuille, ceci afin de sécuriser vos monnaies.

Ces opérations peuvent paraître fastidieuses pour certains et constituent encore un frein à l’adoption par le grand public. Saluons néanmoins des initiatives comme celle de La Maison du Bitcoin à Paris qui permet d’acheter et de vendre des crypto-monnaies dans une boutique physique.

Nul doute que les acteurs qui proposeront un service user-friendly totalement sécurisé d’achat / vente de crypto-monnaie, ou encore d’autres applications de la BlockChain, tireront leur épingle du jeu.

4. Une méfiance de la part du grand public

Bien que la BlockChain soit la technologie de la confiance, nous constatons encore une certaine méfiance du grand public, particulièrement vis-à-vis des monnaies virtuelles. Cela pour plusieurs raisons.

Premièrement, la BlockChain souffre encore du passé sulfureux du Bitcoin, longtemps citée comme la monnaie du Darkweb permettant de financer n’importe quel trafic illégal. En réalité, cela n’a jamais vraiment été le cas, néanmoins cette réputation est encore présente dans l’esprit d’un grand nombre de personnes et entretien le côté sombre de la BlockChain.

Ensuite, les monnaies virtuelles sont sujettes aux escroqueries en tous genres. L’engouement récent et l’absence de régulation permettent à chacun de lancer sa propre monnaie virtuelle. Rien que dans les 3 derniers mois, plusieurs dizaines d’ICO** ont réussi à lever des millions de dollars, parfois sans jamais lancer leur projet. Cela a entraîné de lourdes pertes financières pour les petits et gros investisseurs, trop souvent naïfs.

Enfin, les projets qui utilisent la BlockChain sont la cible de nombreuses tentatives de hacks, réussissant certaines fois à dérober plusieurs dizaines de millions de dollars (Par exemple Coindash en juillet 2017). Bien que ce ne soit jamais le protocole BlockChain qui soit en cause (aucune BlockChain n’a jamais été hackée), mais plutôt l’accès à celle-ci (les portefeuilles, plateformes d’échanges, sites web…), cela renforce la confusion et la méfiance du grand public vis-à-vis de cette technologie.

Pour conclure, bien que les défis pour les acteurs de la technologie BlockChain soient encore nombreux, elle a véritablement de beaux jours devant elle. Ce système d’échange de pair-à-pair totalement décentralisé, sans tiers de confiance est une véritable disruption dont nous commençons tout juste à explorer le potentiel. Rappelons-nous de l’Internet en 1995 : qui aurait su imaginer tous les usages que nous en avons maintenant ? Il en va de même pour la BlockChain !

Que ce soit la finance, le transport, l’éducation, l’immobilier ou encore le luxe, tous les secteurs d’activités seront probablement impactés par cette prochaine révolution numérique. 2016 fût l’année de la sensibilisation, 2017 celle des POC, 2018 devrait être le début de la généralisation de la BlockChain et de l’adoption de masse. Soyons patients et suivons les prochaines évolutions de près, car nul doute que la BlockChain va encore faire parler d’elle !

Article réalisé par Kevin Seguy,
Consultant Finance chez CGI Business Consulting et spécialiste des nouvelles technologies pour la Finance. CGI Business Consulting établit avec ces clients une relation de confiance pour anticiper, concevoir et donner vie aujourd’hui aux modèles qui feront l’économie de demain

 

* Un Smart Contract, contrat intelligent, est un programme inscrit dans une BlockChain conçu pour executer les termes d’un contrat de façon automatique lorsque certaines conditions sont réunies. Bien souvent, il s’agit de contrats du type « Si… Alors… » mais peuvent prendre des formes plus complexes.

** Initial Coin Offer – Lancement d’une crypto-monnaie

Réseaux sociaux

Nos partenaires

Back to Top