Les 10 commandements du bon WEI miagiste

Les 10 commandements du bon WEI miagiste

Aucun commentaire sur Les 10 commandements du bon WEI miagiste

Les 10 commandements du bon WEI miagiste

 

Bonjour à toutes et à tous, on ne pourra pas nous accuser de spoiler, mais vous vous serez rendu compte que la rentrée arrive à grands pas. Et souvent, qui dit rentrée dit Week-End d’Intégration ou plus simplement WEI.

En MIAGE nous sommes une grande famille et il est en effet très important de réussir à intégrer les petits nouveaux pour créer un sentiment d’appartenance et des valeurs de cohésion.

Mais comme beaucoup d’associatifs c’est surement ta première expérience dans l’organisation de ce genre d’événements. Rassure toi, nous sommes là aujourd’hui pour te fournir quelques conseils sous forme de 10 commandements !

  1. Ton WEI tu planifieras : un WEI ça ce ne se fait pas à la dernière minute. Au plus tôt, il est important de commencer à étudier les lieux potentiels qui pourront accueillir ton week-end et les solutions de transports pour s’y rendre. De même la date doit être précautionneusement choisie, ni trop proche de la rentrée ni trop loin pour qu’il fasse encore bon et que les potentiels participants soient motivés car leur charge de travail n’est pas encore trop élevée.
  2. Un plan B tu envisageras : personne n’est à l’abri d’une météo trop capricieuse ainsi assure toi d’avoir un plan de secours si les activités prévues tombent à l’eau.
  3. Une durée raisonnable tu prévoiras : il n’est pas forcément nécessaire de prévoir un week-end trop long. Partir dès le vendredi soir pour faire une première soirée peut éventuellement décourager les participants pour une seconde soirée le samedi notamment à cause de la fatigue de la première et des activités de la journée.
  4. Un repas simple tu cuisineras : un WEI ce n’est pas un week-end gastronomique, pas besoin de se prendre la tête des pâtes bolognaises ou carbonara, un chili, un risotto ou encore un barbecue seront par exemple largement suffisant pour nourrir tes troupes et seront en plus économiques et rapide à préparer en grandes quantités (PS :  n’oublie pas les portions végétariennes et sans porc). Il est important de bien communiquer avec ses prédécesseurs afin de prévoir les quantités au plus juste et d’éviter le gâchis. 
  5. Un lieu adapté tu réserveras  : pour un WEI sympa il te faudra un lieu adapté à accueillir de nombreuses personnes. L’idéal étant que les logements soient tous regroupés (un grand dortoir) sinon tu crées un risque de voir apparaître plusieurs petites contre soirées dans chacun des bungalows. Si l’hébergement est trop complexe à gérer,  rien ne t’empêche de t’en passer et par exemple faire des activités en journée, une soirée en ville le soir pour permettre à tous de rentrer chez soi et conclure par un retour le lendemain sous forme de barbecue.
  6. Une assurance tu auras : pour ce point on se passera de détail, l’association et plus particulièrement son président est responsable des gens qu’elle emmène. Grâce à la FAGE, MC a des partenariats avec des assureurs, n’hésite pas à venir demander des infos.
  7. Attention à tous tu feras : comme évoqué ci-dessus l’asso est responsable de tous. Épargne toi des difficultés et par exemple interdit l’alcool pendant les activités de la journée afin d’éviter des blessures idiotes.
    De même, pense à bien évaluer la dangerosité des activités proposées, elles ne doivent pas être trop sportives pour que tout le monde y trouve son compte. (Attention sur les activités impliquant de glisser intentionnellement)  
    Assure toi que l’asso est le seul gérant de l’alcool, sers uniquement des verres, ne fournit pas de bouteilles. De même il faut réussir à garder les gens sur le lieu de la soirée afin d’éviter des départs pour des “contres soirées” dans les logements.
    Il est essentiel de rappeler que les “Open bar” sont interdits ! L’asso est aussi responsable de la consommation de chacun.
  8. Du bien-être de chacun tu t’assureras : le but de ton WEI est bien sûr que tout le monde y passe le meilleur moment possible tout en créant des liens pour les années à venir. Dans ce but, il est important que chacun des participants soit bien conscient qu’il est libre de dire “non” que ce soit lors des olympiades, des soirées ou tout autre il n’est pas nécessaire de forcer les gens (cela implique aussi que l’organisation soit assez souple pour gérer les refus).
  9. Les classiques musicaux tu passeras : le miagiste en fin de soirée est exigeant et il tient à ses classiques musicaux, alors ne le déçoit pas et ajoutes à tes playlists les essentiels : un Patrick Sébastien, une Macarena, un YMCA, un Madison, un Connemara… 
  10. A renommer ton WEI tu penseras  :  depuis bien des années le terme WEI souffre d’une horrible réputation, la faute à des excès répétés. Sans qu’il soit nécessaire de rappeler que le bizutage est un délit, est-il encore cohérent de parler d’intégration ? Est-ce qu’on intègre nos nouveaux ou est ce qu’on les fait découvrir notre unité miagiste? Et pourquoi cette année ne verrions nous pas plutôt se multiplier les week-end de cohésions ou les olympiades inter promotions ?

 

Sur ce nous vous souhaitons à tous les meilleurs des WEI possibles et nous comptons sur vous pour faire honneur à l’esprit miagiste.

Réseaux sociaux

Nos partenaires

Back to Top